Nouveau

Rituel du Feu (2)

Dernier rituel du feu *:

 

« Le Storax pour libérer, le Copal pour révéler »

Ce soir, et grâce aussi à la relecture de ce blog, j’ai mis en pratique certains éléments que je me suis pris à partager avec vous (comme quoi, cela me sert, même à moi).

Si les rituels n’ont jamais constitués des « passages obligatoires »  dans mes pratiques, il demeure certains qu’ils gardent et ont toute leur charge symbolique, presque psychologique. C’est d’ailleurs pour moi l’essence même ce qu’est un rituel, non pas une pratique téléguidée, formelle, qui est faite parce qu’elle doit se faire, de manière machinale, mécanique, ou par habitude, mais se trouve d’autant plus pertinente lorsque celle-ci est accolée à quelque chose de concret, d’organique, de vivant.  Lire la suite »

Mes Encens : Le Copal

Le copal est le dernier petit nouveau arrivé dans ma collection d’encens. Commun, c’est cependant très récemment que je me suis intéressé par curiosité à lui. Je n’en ai pas moins ressenti certaines choses et retiré une certaine compréhension que je souhaiterais vous partager.

D’où vient-il ? 

Le copal est issu du copalier*, présent particulièrement en Amérique du Sud. Sous forme de résine, il est considéré comme l’une des plus fines d’entre elles et fut déjà utilisée, dit-on, déjà à l’époque des Mayas* dans un but de purification.

image001                                                Copalier – Amérique du Sud – Source photo Lire la suite »

Bref Passage

Longtemps que je ne suis pas venu faire un tour ici. Envie d’y mettre quelques petites choses de mes carnets, qui sait, un peu comme à l’époque des « Chants de Moravie », mais leur suite, dans un sens. Envie d’y mettre un peu plus de mes expériences mystico-spirituelles sous forme de petites histoires. A voir 😉

Pour le reste, le journal au jour le jour, ça se passe toujours là : https://freakybeastwannasayhello.wordpress.com

31/07/2015 – Retour des mondes oniriques

Oui, je le sais qu’il est 13:00 passé.

Je sais donc tout aussi bien que je ne peut pas parler de matinée pour l’heure de mon réveil. Je le sais, tout cela.

Ce n’est cependant pas une raison suffisante pour m’empêcher de reproduire l’un de ces vrais rituels matinaux quand j’étais encore en poste, là, avec ma théière à côté, et moi devant mon PC et sans la moindre clope), à renouer avec cette époque pas si lointaine où je venais chaque matin ici pour raconter ma nuit, et particulièrement mes rêves, comme une forme d’auto-analyse dans un sens. Lire la suite »

Une étrange Alchimie…

De retour, ici, sur les branches et entre les racines de l’Arbre du Faucon, pour parler d’un sujet qui me tient à coeur (et puis aussi parce que pas mal de circonstances m’ont poussé et motivé à revenir ici), en l’occurrence, une émission de Radio, datant de 2013 et ré-entendu il y a peu, présentée par l’excellent Laurent Fendt*.

Était reçu Patrick Burensteinas*, alchimiste,  ayant la particularité d’avoir suivi un parcours scientifique « classique », renouant, presque, avec les origines des sciences où étaient liées astronomie et astrologique, physique/chimie et alchimie. Et c’est bien toute cette tradition, ancestrale, et cette force qu’il est possible de percevoir au travers son discours, au-delà de ses mots en eux-mêmes, écouter leur musique, leur rythme, la voix, dans un jeu continue avec la langue des oiseaux* (à laquelle je me sentirai personnellement avisé de faire un peu plus attention…).

Que dire sur cette émission ? Pas grand chose, si ce n’est de vous pousser à l’écouter, dans son intégralité (la dernière partie -assez calamiteuse selon moi du fait d’un intervenant un peu « surprise » à sa fin – est par bonheur absente de la vidéo). Les propos de Patrick Burensteinas m’ont en tout cas particulièrement touchés, dans le sens où j’y ai trouvé de véritables convergences très directes dans les images utilisées (est-ce que je pratique l’alchimie – certes sans aucun creuset – sans le savoir ?) et les concepts glyphiques, presque magiques, mis en mots, voix, vibrations.

Ce que je peux cependant vous dire que, si vous êtes intéressés par ce genre de sujets (je le suppose si vous venez vous poser de temps à autres par ici), cette émission à toutes les chances de vous être un véritable moment de bonheur.

Bonne écoute ! Où plutôt visionnage 😉

La croix de Diane

Le Solstice d’hiver venait de passer, peu à peu nous nous approchions du 25 décembre, apogée de cette période de fêtes et d’introspection. Déjà était mort le cycle précédent alors que naissait le suivant.

C’est dans cette entre-deux, temps charnière où tout se confond, que mes pas m’ont conduit vers l’un des hauts lieux touristiques de la ville de Nîmes : Le Temple de Diane.

IMG-20130126-00239

Vue de l’entrée du Temple de Diane Lire la suite »

Le Rituel du Feu

Ritualiser.

C’est par ce terme que je définis généralement certaines de mes pratiques les plus solennelles. 

Bien que j’eus toujours pris le parti, dans le cadre de mes pratiques spirituelles personnelles, de la spontanéité et de la poursuite de sentiers battus, loin de toute codification, dogme ou autre pré-conception. Force m’a été de constater que j’eus fini par développer certains rituels propres et constants dans la pratique, bien que pouvant connaître certaines variations propres à chacune de leur réalisation.

L’une des  plus abouties reste certainement ce que je finis par appeler le Rituel du Feu.

Présentation du Rituel 

Rituel qui n’est pas né par hasard, il remonte à la source de mes approches originelles de la spiritualité, où très jeune et jeune enfant, j’eus l’habitude d’être emmené dans les églises et cathédrales, particulièrement la Cathédrale Saint-Jean de Besançon*- qui fut par ailleurs ma première approche « historique » de l’Évangéliste de l’Apocalypse* qui sut et sait encore traverser ma route sous différentes formes – pour y brûler un cierge tout en y faisant un vœu sous l’égide  d’une grand-mère polonaise pieuse, profondément catholique,  à la limite du mystique, qui fut en un sens ma mère spirituel au point de me guider jusqu’au delà de sa propre vie.  C’est dès ce jour que le Feu obtint sa couleur magique, presque miraculeuse, et bien éloigné du culte catholique ou chrétien dans lequel je n’ai jamais directement baigné. Lire la suite »